Retour Accueil

Modèles Ténor et Historique

ADOLPHE SAX

Antoine-Joseph

AdolpheEdouard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Antoine-Joseph Sax dit "Adolphe Sax"

Antoine-Joseph Sax dit "Adolphe Sax "est né le 06/11/1814 à Dinant (Wallonie Belgique). Fils d'un facteur d'instruments réputé de Bruxelles Charles-Joseph Sax, il améliore des instruments tels que le piano, et son projet d'amélioration de la clarinette basse (perce cylindrique avec pavillon conique) l' amena à créer le saxophone (perce conique) en 1838. Il créa aussi la famille des saxhorns et des saxo-trombas. C'était un visionnaire. Production de 1843 à 1894.

1835, il prend la direction de la manufacture de son père à Bruxelles. 1838, premier brevet pour un nouveau système de clarinette basse. Le jury de l'exposition Belge de 1841 refusa de décerner à Adolphe Sax la médaille d'or en raison de sa jeunesse. 1842, il rencontre Berlioz et s'installe à Paris. Ce n'était que le début des injustices et des acharnements terribles et répétés qu'il allait subir face au vieux monde des facteurs d'instruments. 1843, ouverture de sa fabrique rue Neuve St Georges à Paris. 1845 concours du Champ de Mars devant 100 000 personnes, acclamé avec ses 38 musiciens, ses instruments sont adoptés dans les musiques régimentaires. 21/03/1846, le brevet pour la famille des saxophones, premiers procès avec les contrefacteurs de ses instruments. 1847, Il est nommé chef de la Fanfare de l'Opéra. 1848, supprimés des musiques militaires ses instruments sont introduits dans le Conservatoire de Paris. 1849, brevet pour les clairons d'infanterie, Médaille d'or et Croix d'Honneur à l'exposition Française . 1851, Grande Médaille de l'Exposition Universelle. 1852, il est atteint d'un cancer mélanique à la lèvre supérieure, il est nommé membre honoraire de l' Académie des Sciences de Londres. Il fait une première faillite le 05/07/1852. 1853, chargé de la création de la Musique des Guides, il crée la Société de la Grande Harmonie sur le même principe. 1854, il devient facteur de la maison militaire de l'Empereur et ses instruments sont réintégrés dans les musiques militaires. 1855, il remporte la Grande Médaille d'Honneur à l'Exposition Universelle de Paris. 1857, il est nommé professeur au Conservatoire. 1860, fin de sa maladie, réhabilitation de sa faillite de 1852. La production de 1843 à 1860 s'élève à 20 000 instruments. 1865, décès de son père, la Sté Sax, Goudot & Chantepie est dissoute. 1866, brevet pour une salle de concert en forme d'oeuf. 1867, obtient le seul Grand Prix à l'Exposition Universelle de Paris. 1873, seconde faillite: 40 000 Francs de loyers dus au propriétaire, un ami lui prête cette somme. 1877, troisième faillite suivi de la vente de son musée instrumental: 467 instruments de toutes époques et pays. 1880, brevet pour des perfectionnements du saxophone. 1886, il ne figure plus dans les catalogues des facteur parisiens bien qu'il continue à produire des instruments, période imprécise. 07/02/1894 décès au 16 rue Frochot à Paris, il est inhumé au cimetière Montmartre.

Le premier saxophone ténor était déjà très élaboré. Il possédait une tessiture allant du SI grave au Fa aigu. Il était équipé de deux clés d'octave. Il avait déjà presque sa forme définitive.

Un inventeur génial !
Haut de page