Avis sur mon saxophone ténor Buffet Crampon Série 400 verni gold gravé

 

Haut de page

 

Retour Mon BC 400

C'est en Septembre 2012 que j'ai acquis ce saxophone neuf. Je suis dans l’ensemble très satisfait.

Pré- requis: un bon bec professionnel.

Je n’ai jamais essayé le bec, la ligature ni l’anche qui sont fournis. Je me suis immédiatement équipé d'un bec complet Selmer.

J’ai acheté après un essai un bec Selmer S80 D, qui pour ma part, se jumelait mieux avec le saxophone que le bec Selmer S90 190 pour lequel j’ai pourtant la préférence sur mon saxophone alto Selmer Série III. (L'achat chez un luthier est un avantage indéniable par rapport à un achat sur Internet: essai, SAV, pour un prix identique !...)

Préambule:

Habitué au saxophone Alto, je n'avais jamais pratiqué le Ténor.

Je n'ai pas voulu émettre un avis sur ce saxophone dès sont achat. J'en avais pourtant déjà une bonne impression. Cet instrument comme tout autre, nécessite un rodage, et celui-ci a pris pour ma part environ 15 à 20 heures de jeu pour que ses qualités intrinsèques se révèlent et s'affirment : facilité d'émission (notamment en pianissimo dans le grave: Mi et Ré), qualité sonore, souplesse et dynamisme du clétage. (En effet les tampons ont besoin d'être marqués précisément de l'empreinte des cheminées, les lièges s'écrasent un peu et prennent leur forme définitive, le clétage doit se roder (jeu mécanique fonctionnel), certains ressorts s'assouplissent (auriculaire main droite) et il est nécessaire de resserrer modérément les vis et d'ajuster très légèrement les vis de réglage après cette période. J'ai réalisé moi même ces réglages pour éviter de déposer mon instrument chez mon luthier (afin d'éviter une immobilisation durant une période chargée en répétitions et concerts dans deux harmonies: 11 Novembre, Ste Cécile puis concert pour le Telethon).

mon luthier réalise ces ajustements gratuitement dans le cadre de la garantie contractuelle de 2 ans mais il est à une heure de route de mon domicile et ne travail pas dans la précipitation (méticuleux).

Avis pour le saxophone Ténor Buffet Crampon Série 400:

Le clétage tombe bien sous la main (notamment pour l’auriculaire main gauche, les clés de cadences et l’aigu), idem pour l’auriculaire droit ou pour glisser du DO au Ré#. La clé de Fa aigu index main gauche est proche de la touche en nacre sur le plateau du Si, on l'accroche un peu au début mais on s'habitue très vite. La clé Fa# aigu garde sa forme droite et peut se jouer avec l'index ou le majeur main droite . Bonne ergonomie.

J’aime la rigidité des ressorts qui procurent une bonne réponse dynamique comme sur les saxophones Selmer et n'ont rien à voir avec des ressorts mous comme on peu en trouver sur certains instruments.

Je trouve qu’il est très juste et bien étagé sur toute sa tessiture. Les tampons à résonateurs métal, les lièges, les feutres, les nacres, sont de bonne qualité.

Le verni parait épais, je pense qu’il sera résistant.

La gravure est fournie, belle et a été réalisée à la main : (pas de gravure au laser ou un robot qui agit par points !...) c’est une belle qualité. Le pavillon, la culasse, le corps, le bocal et tous les plateaux sont gravés.

Le poids de l’instrument me parait élevé (mais pas fatiguant à supporter): cela n’est pas gênant en soi, je pense que c’est un critère de qualité (le laiton coûte cher) L’épaisseur de la feuille de laiton (bocal, corps, pavillon, culasse) est normale mais il a été en plus conçu avec des tringles à doubles bras sur les plateaux graves, un renfort sur le support des spatules auriculaire gauche, un anneau d'entre deux très rigide ...Etc.….Ceci a été optimisé pour limiter au maximum la déformation du métal et le recours à des réglages répétés chez le luthier (Il refusent parfois de travailler sans fin sur d'autres instruments bas de gamme aux "marques exotiques façon frenchy" non pérennes inventées pour une série de production).

Je l'ai pesé prêt à jouer( avec bec complet Selmer S80D et couvre bec, anche Vandoren, cordon fourni): il pèse 3680 grammes.

Je l'ai comparé avec mon nouveau ténor Selmer SA80 II Jubilé acheté en Juin 2013 (avec bec complet Selmer S90 190 et couvre bec , anche Vandoren, cordon fourni): il pèse 3440 grammes.

Soit 240g de différence soit seulement 7% plus lourd.

Le cordon a une partie confortable large et raffinée (simili cuir , logo de la marque brodé "façon or") mais le ruban qui sert au réglage de hauteur me semble trop fin. Il glissait en jouant. J'ai ajouté deux colliers noir pour câble électrique "Colson" au dos de la boucle afin d'éviter le glissement du ruban. C'est discret et fonctionnel.(Détail important qui permet toujours de régler facilement la hauteur). Je mets un joint torique sur le crochet ouvert pour éviter les décrochements de l'anneau du saxophone (précaution).

L’étui est tout à fait correct le point faible sur le long terme sera toujours les fermetures éclair. (à ouvrir sans accoup), bien que sa fermeture soit maintenue par des sangles avec des attaches rapides type sac à dos. La mousse haute densité recouverte de velours cale bien l'instrument. Il dispose de deux poignées (port horizontal ou vertical de l'étui), de poches pour les partitions et de bretelles type sac à dos. Il a des pieds carrés en plastique sous le dessous pour une pose en position verticale de l'étui et des pieds plastique en boule pour la pose sur le flanc de l'étui. J'ai ajouté quatre pieds en plastique et métal, collés et cloués, afin de ne pas faire reposer l'étui directement sur le tissus lorsqu'il est ouvert au sol. (pour éviter de salir le tissus). (Détail tout à fait secondaire).

En résumé:

Tout ceci concourt à un excellent rapport qualité prix pour un instrument de gamme intermédiaire. Il est globalement supérieur à d'autres grandes marques d'instruments intermédiaires pour un prix inférieur. On se rend compte que le cahier des charges Buffet Crampon imposé à son fabriquant a été rigoureux et le contrôle qualité respecté. Il est fabriqué en Chine, et ne pourrait jamais être réalisé en France à ce tarif. C'est un instrument "populaire" (dans le sens abordable) d'une grande marque Française qui produit d'autres instruments hauts de gamme excellents en France et maintient aussi l'emploi et le savoir faire en France (Clarinettes, hautbois, bassons, cors anglais). BC, une marque qui a succédée en premier à la production de saxophones inventés par Adolphe Sax dès la fin de ses brevets exclusifs. Je conseille ce saxophone aux musiciens en harmonie. Il est évident qu'il n'a pas le prestige des saxophones professionnels Selmer Paris (plus de trois fois plus cher au minimum pour un SA80Série II, mais dont la valeur est justifiée). Il permet d'avoir un équipement fiable dans un budget raisonnable qui générera du plaisir aux musiciens amateurs et à leurs auditoires. Il ne reste qu'à en prendre soin !.. et celà je l'ai toujours fait avec mes saxophones.

(Un nettoyage après chaque utilisation, est indispensable)

Cordialement